BRODER ... POUR SURVIVRE !

Publié le par Les crucipapoteuses de Montpellier

Broder pour  survivre en Afghanistan, la grande exposition à l'Aiguille en Fête 2008.

Extrait du blog de l'Aiguille en Fête.

Aider les femmes du village de Laghamani (situé au nord de Kaboul) à survivre ou pour être précis, à ne pas mourir de faim, telle était la mission que s'était fixée positivement "L'Association humanitaire germano-afghane de Fribourg".
Aujourd'hui, la mission évolue et vise le développement de programmes scolaires ou médicaux.
Ces efforts ont déjà permis de réhabiliter et de construire 10 écoles, d'ouvrir 2 centre pour femmes où elles peuvent prendre des cours de couture, de broderie et d'alphabétisation, de soutenir des veuves nomades, de donner à 200 femmes la possibilité de gagner de l'argent et d'être considérées par leur famille (projet Goldenberg), de construire un poste de santé à côté d'Astrakan, de parrainer plus de 150 enfants qui peuvent se rendre à l'école (s'ils ne recevaient pas d'argent, ces enfants seraient obligés de travailler).

Un concours original pour finaliser des projets humanitaires.
Depuis 2004, des femmes de Laghmani brodent des carrés de 8x8cm dans le cadre d'un projet d'entraide de l'Association humanitaire Deutsch-Afghanische-Initiative e.v, à Fribourg en Allemagne. Grâce à la vente de leur travail de broderie, des femmes contribuent de manière substantielle aux finances familiales.

undefined

Les carrés brodés sont à considérer comme un produit non fini et sont vendus en Europe pour être intégrés à des ouvrages textiles. Ils peuvent être travaillés de façon originale avec les techniques de patchwork traditionel et contemporain, mais aussi avec d'autres techniques textiles.
Le résultat est un produit où non seulement les 2 techniques sont combinées mais où surtout 2 cultures se rejoignent.
C'est cet esprit de curiosité et d'ouverture ainsi que l'envie d'aller à la rencontre d'une autre culture qui représente la pierre angulaire du concept de l'exposition.

Pour le concours, les oeuvres textiles se devaient d'intégrer un ou plusieurs carrés brodés.
Le choix de la technique ou de la combinaison de techniques textiles au sens large était libre, seules les dimensions maximales étaient imposées.

Le travail de l'Européenne est à comprendre comme une prolongation et un écho du travail de broderie de l'Afghane, dans lesquels 2 formes de travail dialoguent.


undefined
Dans le numéro 60 de la revue le Marquoir, un article était consacré à la réalisation du Tapis Vert pour l'Afghanistan. Le projet a été proposé aux papoteuses. Certaines ont été partantes pour y contribuer.

undefined
Merci à vous toutes.

Pascale Goldenberg contactée, a confirmé que notre envoi était bien arrivé en Allemagne. Gudrun Seng a assuré le montage. Surbookée pour le moment, elle n'a pu encore vous remercier individuellement.
Certaines d'entre nous qui ont eu la chance de se rendre à l'Aiguille en Fête ont certainement vu le Tapis Vert exposé.
undefined
Ce tapis est en évolution permanente. Celles qui lisent cet article, si elles le souhaitent, peuvent y participer. Il suffit de broder sur un carré à dominance verte, dont les dimensions ne doivent pas dépasser 15x15 cm .
En septembre 2007, le Tapis Vert mesurait 43 mètres de long. Le défi à relever était la taille symbolique de 50 mètres pour le Salon de l'Aiguille en Fête. L'objectif a-t-il été atteint ?

Je termine cet article en vous proposant quelques ouvrages plus élaborés de l'artisanat afghan.

10.jpg undefined undefined


C'était un reportage pour Voici-Voilà.

Publié dans Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 29/03/2008 11:29

Je vous mets le commentaire que Pascale Goldenberg m'a demandé de mettre sur notre blog."Merci à Martine pour le soutien concret pour ce projet collectif ainsi qu'à tous ceux et celles qui font en sorte que ce projet puisse grandir et évoluer. A chaque fois que le "tapis vert pour l'Afghanistan" sera exposé, ce sera l'occasion de parler de ce pays fascinant par bien des aspects."Pascale, nous espérons que vous amènerez à bon port ce projet et que vous nous tiendrez de temps en temps au courant de son évolution.Les amies brodeuses qui ont souhaité vous aider.

NancyRose 23/03/2008 10:31

quel beau projet !!!!!nous n'avons pas vraiment le droit de nous pleindre ....beaucoup trop de personnes n'ont pas le minimum vital ...pour se nourrir, bien sûr, pour se loger ... mais également, je pense à toutes celles à qui manque la liberté .......

Les crucipapoteuses de Montpellier 02/04/2008 16:37


Il faut toujours regarder autour de soi avant de se plaindre....enfin, essayer !


caropassions 10/03/2008 14:31

bravo à toutes les brodeuses qui y ont participé

Les crucipapoteuses de Montpellier 12/03/2008 10:00

Tu feras peut-être partie d'un futur projet "humanitaire "??

Sol'ange 10/03/2008 09:24

J'ai vu un tapis long long long long, j'ai scruté, scruté, scruté , pas vu les vôtres, mais d'autres yeux les ont peut-être distingués au milieu de tous aussi créatifs les uns que les autres....Que d' imagination, que de talents ! 

Les crucipapoteuses de Montpellier 12/03/2008 10:01

Tu n'as scruté que 3 fois....la 4ème aurait peut-être été la bonne...

ma 08/03/2008 14:04

Merci au journaliste de nous transmettre cette belle aventure que je ne connaissais pas.

Les crucipapoteuses de Montpellier 21/03/2008 16:30


Si nous participons à un autre aventure, je t'informerai, au cas où...